Descente aux en-frères

Les rapides déferlaient dans un bruit assourdissant.   La rivière Bras-du –Nord  dévoilait toute sa force en cavalcades cristallines.  Un roulement de tonnerre, quoi.   William cria à son frère de faire attention au courant dans la prochaine partie, même si ce dernier était déjà beaucoup plus expérimenté que lui au point de vue canot.   Il reçut un bouillon d’eau en plein visage, toussota, cracha et résolut de laisser son frère mener sa barque.

 

De son côté, Thomas faisait face à l’adversité du courant, empli de détermination. Il savait mieux que bien d’autres prévoir les changements de cap, s’adapter en moins de deux, et il connaissait les haltes. Il était descendu dans la vallée de nombreuses fois.   Il avait une réelle affection pour le refuge de la Yourte, son belvédère, sa vue sur toute la puissance de l’eau.  

 

Ces deux frères, bien que très proches,  étaient profondément différents, et souvent complémentaires… un pour la prudence, l’autre pour l’initiative.  Un pour la rêverie, l’autre pour le pragmatisme.  Un pour l’énergie, l’autre pour la contemplation.   Descendre une rivière ensemble leur permettait de connecter avec ce qui les unissait. Ils essayaient de construire des ponts entre eux, en tenant compte que leur façon d’aborder l’intensité, le danger, l’inconnu pourrait avoir un impact sérieux sur l’expérience.   Sans réfléchir trop loin, parce qu’ils sont des hommes d’action, quand même.

 

Le grondement de la chute commençait à être perceptible.   Les hommes en prirent note sans sourciller, se rapprochant imperceptiblement d’abord, et plus près ensuite.   Confiance. Silence.   Chaque moment rapprochait d’un autre courant, d’une autre énergie; la confluence qu’on perçoit dans la nature se reflète parfois entre les membres d’une même famille.   En dépit de la vase qui remonte, des immenses pierres au fond, de la vie marine qui change d’un endroit à l’autre, des courants chauds ou glacés,  on demeure de la même source.   Les torrents se conjuguent toujours à un certain moment. Parfois ça ressemble à un affrontement, parfois on a l’impression d’une fusion vouée à l’acquisition de force et de solidité.

 

Pensifs, chacun pondère les reproches qu’il a déjà faits à l’autre.  S’affronter, ça fait aussi partie du cours de la vie de deux frères… faire équipe pour échapper à l’autorité parentale, ou à une mauvaise passe, ça en fait partie aussi.  S’opposer pour mieux se rejoindre, ramer ensemble à contre-courant.

«ATTENTION!»  s’exclama Thomas en voyant un canoéiste clairement peu expérimenté arriver à vive allure. Il planta sa pagaie sous une roche.  Son frère eut tout juste le temps de rebondir sur la coque de son embarcation pour ne pas être percuté par l’adolescent en mal de sensations fortes, pourchassé par un adulte qui vociférait.  Heureusement que le débit n’était pas à son plus fort! Ils auraient probablement tous chaviré en voulant s’éviter.   Ça aurait été pathétique de se blesser maintenant, surtout Thomas, compte tenu ce qu’il venait de traverser.

Après avoir repris leur souffle et leur esprit, et fait quelques blagues sur leur témérité respective, ils résolurent de se retrouver dès que possible à la yourte.   La fatigue les ayant gagné, ils n’avaient pas vraiment l’envie de faire aussi une randonnée.  

Parfois, ça aide d’avoir une certaine unité, entre frères.  Ça donne la possibilité de tester nos limites dans le respect.  Avoir un frère, ça donne la possibilité de regarder combien de produits différents nos parents ont fait avec la même recette.  Ça donne aussi le goût du risque et de la compétition, par bouts.

«Ouin, ben la bière va être bonne à soir!» lança William à la cantonade. Plusieurs murmures approbateurs dans le campement. Il envoya une bourrade amicale à Thomas qui pensait à sa douce.   Il était content qu’il soit revenu intact de la guerre, même si c’était pour aller se casser le cou ensemble dans une descente.  Il était là, et c’était tant mieux.

 

Publicités

Une réflexion sur “Descente aux en-frères

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s